Lunes, 05 de mayo de 2008

Pendant plusieurs semaines à la fin de chaque année, la paisible petite ville de Remedios devient le centre d'une des plus importantes fêtes de quartier et carnavals de Cuba, ce sont : « Las Parrandas Remedianas ». Cette fête populaire est une tradition profondément enracinée et dont les festivités culminent le 24 décembre et dure toute la nuit jusqu'à l'aube.

La ville est divisée en deux groupes : les Carmelitas (du quartier El Carmen) et les Sansaríes (du quartier San Salvador). Un groupe est représenté par un épervier et l'autre par un coq de combat. Les deux groupes rivaux construisent chacun en secret un grand char allégorique ainsi qu'une immense structure ornée de centaines de lumières multicolores. Ces grands travaux sont disposés aux coins de la place centrale de la ville.

Toute la nuit les deux groupes s'engagent dans une compétition amicale avec des défilés, spectacles de lumière, chants, musique, feux d'artifice et pétards. Les deux groupes réclament la victoire à la fin des festivités. Comme on dit là-bas : Pendant 364 et jours, les habitants de Remedios économisent leur énergie et l'utilisent toute en moins de douze heures!

Histoire des “ Parrandas”:

Cette tradition aurait débuté dans les années 1820, où, voyant que trop peu de paroissiens dans son église, le prêtre local avait envoyé quelques enfants de choeur dehors au milieu de la nuit pour frapper des hochets en bois, des cloches à vache et autres types de cloches afin de réveiller les citoyens de Remedios et les appeler à la Messe. Cette pratique a été répétée, année après année, pendant la saison de Noël où les gens d'un quartier s'assurent de bien réveiller ceux de l'autre quartier!

Quelques petits conseils, commentaires et appréciations :

  Il ne faut pas trop avoir peur des foules.

Si vous décidez de demeurer au centre de la place, c.-à-d. dans le feu de l'action (c'est ce que nous avons fait!), nous vous suggérons fortement de vous munir d'un chapeau (et préférablement de lunettes), car il y a beaucoup d'étincelles, rebuts de feux d'artifice et pétards qui retombent vers le sol et partent de tous côtés. Des vêtements longs sont aussi préférables.

Pour ceux qui désirent est plus prudent, il est possible de rester à l’intérieur de l’hôtel Mascote et regarder les festivités à travers les fenêtres. Par contre, la vue est assez restreinte. On peut utiliser les toilettes de l’hôtel. À noter qu’il y une cour intérieure dans l’hôtel et que parfois des débris de pétards peuvent tomber.

Comme toujours dans n'importe quelles foule ou fête populaire : Ne pas traîner avec soi des objets de valeur ou de grosses sommes d'argent. Il n'y a rien à acheter de toute façon à part quelques bières, si désirées.

Nous avons eu BEAUCOUP de plaisir, en avons eu plein la vue, et avons vécu des émotions fortes à regarder les gens fêter et à participer à cette fête complètement survoltée et haute en couleur! Durant les feux, nous courrions un peu partout en nous abritant tantôt sous un arbre, une arche ou un balcon afin de ne rien manquer des étapes de cette folle compétition! Les Cubains de Remedios étaient accueillants et nous invitaient à prendre part à leur fête traditionnelle dont ils semblent très fiers. Cette soirée est un des plus beaux et forts souvenirs de nos vacances à Cayo Santa Maria. Nous n'oublierons jamais cette expérience unique!

Photo: Les spectacles de lumières des deux quartiers.De toute beauté!.El Carmen - Version 2002

Cayo Santa Maria.

 


Tags: Cuba, Remedios, Parrandas de Remedios, Fiestas populares

Publicado por buenavistavcuba @ 19:06
Comentarios (0)  | Enviar
Comentarios